On a parlé de nous

 

Marché du terroir : document passé sur TF1 Juillet 2017

Parution dna du 30 juin 2017 édition Obernai-Barr


1936203_1087333351305574_5565325710691953852_n


 

12289601_967478186624425_320152040937702002_n


 

 

DNA20151124 Keller     12307360_968620629843514_4738082469797065805_o


 

Le pot au feu à l’honneur chez Jean-Marc Keller
.

 


 

Parution dans Saveurs et vignobles de France

 

« En Alsace il est rare lieux où l’on trouve à parts égales les trésors de la boucherie, de la charcuterie et du service traiteur réunis dans une même entreprise… »

keller_Saveurs_VignoblesdeFrance

 

 

 


 

1013127_770420602996852_1445445013186908285_n

 

Les trésors culinaires du terroir français et les hommes qui les font vivre !

 


 

 

 

Guinness : record du monde du plus long cours de cuisine par Nicolas Rieffel

Article complet voir  ici dans le journal de Julien Bintz

Le 7 décembre à partir de 15h00 à ORBEY (68), Nicolas Rieffel a pris possession de son espace homologué pour recevoir 23 chefs et artisans des métiers de bouche de la région et relevant ensemble le défi de relever le record du monde du cours du PLUS LONG COURS DE CUISINE.  C’est dans le cadre du week-end du téléthon que ce marathon culinaire s’est déroulé, place de l’école à Orbey, réunissant 24h durant des participants, du public, de la musique et un animateur, passé de l’état de survolté à fatigué, déchainé pour un final de toute beauté avec Clément Fleck, Jérome Jaegle etJean-Marc Keller, lors d’un concert de Jean-Claude Bader.


 

 Daniel Zenner parle de notre côté de bœuf…

Article complet à voir ici 

140516_017net

Extrait : J’ai eu la chance la semaine dernière de goûter une côte de génisse Simmental maturée 60 jours. Oui, vous avez bien entendu. Le train de côte ou l’aloyau sont laissés en chambre froide ventilée, recouverts d’un tissu mousseline pour empêcher le trop rapide dessèchement de la viande. Sur les claies en bois, le train de côte de cette jeune vache de moins de trente mois repose en paix. Au cœur des chairs rouge et blanche, une étrange alchimie s’opère: le démaillage de la trame du tissu conjonctif. De viande molle et dure au goût puissant de lymphe, le muscle, avec le temps, va devenir tendre, s’enrichir de parfums de noisette, de pralin, de beurre grand cru. Par une alchimie microbienne tenue secrète par les microbes eux-mêmes, le gras va épouser le maigre pour ne constituer plus qu’une rare et délicate gourmandise: la côte d’une génisse Simmental élevée au rang de cadavre exquis!…

 .


Lorsque la charcuterie alsacienne rencontre… le rugby !

un reportage Alsace 20


La Bistronomie en Alsace !

un reportage Alsace 20